06 19 33 41 61 lisa-palot@proton.me
Sélectionner une page

La peur d’être humilié

1- La blessure de l’’humiliation

L’enfant, très tôt, prend conscience du développement de son corps physique. Il doit apprendre à le gérer que ce soit en termes de nourriture, de propreté ou de l’apprentissage de la parole. Il manifeste ainsi l’estime de soi.

Tout ce qui peut atteindre l’image de son corps ou la confiance en lui-même, aura pour conséquence une dévalorisation de son être.

De même que, si l’un des parents contrôle ces moindres faits et gestes, l’enfant aura la sensation d’être privé de liberté. 

La personne privée ainsi de son pouvoir de décision, va se laisser influencer et se soumettre à l’autre.

Les personnes qui souffrent de la blessure d’humiliation sont des personnes très sensuelles. Elles apprécient les plaisirs en relation avec les cinq sens tels que l’odorat, le goût, le toucher.

1-1 apparition de la blessure l’humiliation 

Cette blessure apparaît entre l’âge de 1 an et l’âge de 3 ans. 

Elle sera vécue avec l’un des parents voir les deux.

Si l’un des parents a une réaction de dégoût durant la période d’apprentissage de l’enfant, celui-ci va activer sa blessure d’humiliation.

En effet, toute forme de plaisir physique réprimandée par l’un des parents ou par une personne extérieure (ami, professeur d’école…) va déclencher chez la personne un sentiment de honte.

Plusieurs situations peuvent activer la blessure de l’humiliation.

blessure de l'humiliation
  • L’attitude moqueuse de ses camarades face à ses tenues vestimentaires.
  • La gêne ou la honte de son père ou de sa mère lorsque l’enfant a été surpris en train de se masturber.
  • Lors d’attouchement ou d’abus sexuel. 
  • Si l’enfant a été réprimandé devant un public après avoir fait une bêtise.
  • Lorsque enfant qui n’a pas pu agir ou bouger au niveau physique comme il le souhaitait (marcher dans la boue, salir ses vêtements propres…) c’est fait disputé.

Par conséquent, la souffrance de cette blessure provient de situations où l’enfant, c’est sentie rabaissé, méprisé dans sa dignité et dans son égo. Il va ainsi croire qu’il ne vaut rien et ne mérite pas d’être aimé.

L’enfant qui a tendance à se sentir rejeté, va ainsi se créer et porter le masque du masochiste.

1-2 le masque du masochiste

La personne qui porte le masque du masochiste se convainc qu’il aime aider les autres et que cela lui fait du bien. Elle trouve toujours des excuses aux autres même quand ceux-ci l’ont humilié.

A chaque fois qu’elle se rabaisse, se compare, s’accuse, se jette sur la nourriture, prends en charge les problèmes des autres, elle alimente sa blessure d’humiliation.

2- Les comportements du masochiste

2-1 les attitudes qui l’empêchent d’être lui-même

  • Addiction envers la nourriture avec une tendance au grignotage.
  • Porter des tenues vestimentaires qui vont le désavantager.
  • Il s’occupe constamment du bien-être des autres, mais n’écoute pas ses propres besoins. De même qu’il aura du mal à se faire plaisir persuadé qu’il ne le mérite pas. 
  • Il se rend utile en toute situation afin d’obtenir de la reconnaissance. Il peut aller jusqu’à tout prendre sur son dos.
  • La personne, inconsciemment va se créer des situations d’humiliation et de souffrance.
  • Il va prendre la responsabilité d’un fait qui ne lui appartient pas et s’excuser.
  • Le masochiste a un manque de confiance en lui.
  • Une difficulté à s’exprimer en public ou à prendre la parole.
  • La personne va se mettre en retrait, ou avoir une timidité excessive.
  • Elle aura une attitude de défense voir d’agressivité.
  • Acte d’auto-punition en rapport avec la honte de lui-même.
  • Le masochiste pense qu’il n’est pas à la hauteur et donc indigne. 
  • L’individu souffrant d’humiliation aime prendre son temps.
  • Pour ne pas se sentir illimité, il préfèrera ne pas être libre.

2-2 les qualités du masochiste

La personne qui souffre de la blessure de l’humiliation est conscient de ses besoins et les respectent. Elle a une grande capacité dans le domaine de la médiation et sait comment dédramatiser les situations complexes. Le masochiste est talentueux lorsqu’il s’agit d’être organisé. Il est réceptif aux besoins des autres, est attentionné et aime faire plaisir, sans être intrusif. Il aime les plaisirs de la vie et sait se faire plaisir en amour. Il est digne et manifeste de la fierté.

3- Le corps physique et ses déséquilibres 

3-1 l’apparence du corps physique du masochiste

masque du masochiste

Les individus ayant le masque du masochiste, ont un corps large et corpulent.

  • Surcharge pondérale sur une partie ou la totalité du corps.
  • Un physique massif, dense, trapu avec une taille courte et un gros cou.
  • Des yeux grands et ronds comparables à ceux d’un enfant.
  • Une voix emprunte de douceur affectée, voire mielleuse. Il utilise des mots tels que : “petit, gros, être digne ou indigne”.
  • Un visage rond

3-2 son alimentation

Il est porté sur une alimentation riche en graisse. De même, qu’il s’alimente de manière boulimique ou alors  en plusieurs petites quantités.

3-3 Les déséquilibres et maladies du masochiste.

  • Mal de dos dû à un sentiment de manque de liberté.
  • Problèmes respiratoires, car le masochiste se laisse étouffer par les problèmes des autres.
  • Des maux de gorge du fait qu’il n’arrive pas à dire ou bien, demander les choses. Cela pouvant aller jusqu’à un problème de thyroïde.
  • Le masochiste est sujet aux entorses, fractures et aux varices au niveau des jambes.
  • Couper de son coeur, lien direct avec le fait de se faire plaisir et de s’apporter de la joie, la personne peut développer des problèmes cardiaques.

4- les peurs du masochiste 

gêne, honte, humiliation
  • Sa plus grande peur est celle de se sentir libre. Cela équivaut à se sentir illimité et ainsi être capable de s’assumer au quotidien. Selon ces croyances, le masochiste est persuadé qu’il a besoin d’un cadre pour ne pas se répandre.
  • Être rabaissé, dénigré ou jugé.
  • Il a peur de faire honte aux autres.
  • Le masochiste à peur de ses propres besoins. En effet, il a peur d’entendre d’une tierce personne d’être indigne de ceux-ci.
  • Peur de passer pour un égoïste s’il parle de ses besoins.

5- travailler la blessure du masochiste

  • Parler de sa blessure avec un proche qui ne sera pas dans le jugement tout en prenant du recul par rapport à leur croyance ou leur caractère. Il est donc essentiel de rester en lien avec son soi et avec ses propres perceptions. 
  • Il est important que la personne souffrant de la blessure de l’humiliation apprenne à se concentrer sur le positif et non sur le négatif. Elle peut par exemple, lister toutes ces réussites, ces victoires et les réalisations qu’elle a entreprit dans sa vie, à l’image d’un CV.
  • Aller à la rencontre de ses peurs à son rythme et se créer des petits défis, afin de retrouver la confiance en elle.
  • Eviter d’imaginer une situation d’humiliation qui n’a pas encore eu lieu. Même si par le passé la personne à été rabaisser dans une situation analogue il est important de ne pas bâtir une projection erronée.
  • Elle doit également reconnaître qu’elle a sa place comme n’importe qui d’autre. En effet, elle doit éviter de croire qu’elle n’existe qu’à travers sa souffrance ou sa maladie.

6- La blessure de l’Humiliation selon Lise Bourdeau

« Nous avons tous la même mission en venant sur cette planète : celle de vivre des expériences jusqu’à ce que nous arrivions à les accepter et à nous aimer à travers elles.
Tant qu’une expérience est vécue dans la non acceptation, c’est-à-dire dans le jugement, dans la culpabilité, la peur, le rejet ou tout autre forme de non acceptation, l’humain s’attire les circonstances et les personnes qui lui font revivre cette expérience.
 »

Lise Bourbeau « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même. »

7- Quelles sont les autres blessures de l’Âme ?

Il se peut que vous ayez plusieurs blessures. Afin de les découvrir et en connaître d’avantage sur elles, il vous suffit de cliquer sur chaque lien.

error: Content is protected !!