06 19 33 41 61 lisa-palot@proton.me
Sélectionner une page

La peur d’être rigide

1- La blessure de l’injustice

De manière générale, la plupart des personnes ont une tendance à se plaindre. Toutefois, lorsque les personnes souffrent de la blessure de l’injustice, celles-ci ont une proportion à le faire de manière disproportionnelle. Ceci leur vaut d’être souvent surnommées « caliméros ». 

Les individus qui ont la blessure d’injustice évoluent souvent dans un milieu familial dont l’un des membres a vécu une injustice (licenciement, perte d’un être cher trop tôt…). En vivant cette situation de manière concrète, la personne reproduira le schéma par mimétisme.

1-1 apparition de la blessure de l’injustice 

Cette blessure apparaît entre l’âge de 4 ans et l’âge de 6 ans. Elle sera vécue avec le parent du même sexe.

La plupart du temps, l’enfant ne se sera pas senti respecté. Tout comme il aura eu la sensation de n’avoir pas reçu à la hauteur de son mérite : ou trop peu ou pas assez.

blessure d'injustice

Plusieurs situations peuvent activer la blessure de l’injustice.

 

  • L’enfant a eu le sentiment d’être bloqué dans son développement personnel, de n’avoir pas pu s’exprimer librement, et ainsi être lui-même.
  • Celui-ci s’est senti incompris, et a eu la sensation de ne pas avoir été entendu lors d’une injustice vécue.
  • Il pense que ce parent était froid, intolérant et sévère. Il a ainsi développé une relation superficielle avec lui.
  • Tout comme il ne s’est pas senti réconforté dans des situations où il en avait besoin.
  • Il a manqué de reconnaissance et de respect au niveau de ses droits.
  • L’enfant ne s’est pas senti méritant.

L’enfant qui souffre d’une blessure d’injustice portera le masque du rigide.

Il sera souvent injuste envers lui-même. Il sera toujours dans la critique et sera incapable de voir ses qualités. Seuls ses défauts seront mis en avant.

1-2 le masque du rigide

La personne portant le masque du rigide, aime à souligner que son comportement face à des situations est juste. Tout comme, elle aime à croire qu’elle est entourée de beaucoup d’amis qui l’apprécient tel qu’elle est.

Lorsque la personne met le masque du rigide, tout son corps devient rigide, de ses mouvements, jusqu’au ton de sa voix. Elle est dans le contrôle, et se retient. Elle ne respecte pas ses limites et elle est dur vis à vis d’elle même.

Elle aura tendance à être impatiente, remplie de colère et être critique envers elle-même.

2- Les comportements du rigide

2-1 les attitudes qui l’empêchent d’être lui même

  • Il veut atteindre constamment la perfection, il est exigeant vis à vis de lui-même et à du mal à se fixer des limites. Tout comme il a une relation très dure avec son corps.
  • Le rigide est envieux envers ceux qui ont plus que lui et qui selon lui ne le méritent pas.
  • Il se justifie sans arrêt.
  • La personne à du mal à recevoir ou à se faire plaisir sans éprouver de la culpabilité. 
  • Il aime que ce soit équitable, ainsi, il n’aime pas obtenir plus que les autres voir moins.
  • Il remet toujours ces choix en question, car il doute de ses décisions. 
  • Le rigide a toujours besoin de se comparer aux autres que ce soit en bien ou mal.
  • Il est colérique, froid et à des difficultés à montrer ses émotions.
  • Demander de l’aide est compliqué pour lui, tout comme le fait de recevoir (cadeaux, attention…)
  • Il va utiliser des termes comme : ” toujours, jamais, très spécial, très bon, pas de problèmes, d’accord, sûrement, justement “.
  • Le rigide dans son attitude va souvent se croiser les bras sur sa poitrine. Ainsi, il va bloquer son plexus solaire pour ne pas « sentir ».
  • Il portera des tenues plutôt sombres, voire s’habillera entièrement en noir. Souvent ses vêtements seront serrés à la taille.
  • La personne à une proportion à s’auto-saboter.

2-2- les qualités du rigide

La personne qui souffre de la blessure de l’injustice est créative et elle est dotée d’une grande capacité de travail. Elle est pleine d’énergie.

Le rigide aime la précision et il veille au moindre détail. Il ferait un excellent enseignant, car il a la capacité d’expliquer les choses simplement et clairement.

D’une grande sensibilité, il est capable de ressentir les états émotionnels des autres en se fiant à son propre ressenti.

Il est d’un tempérament enthousiaste et optimiste et n’a pas besoin des autres pour se sentir bien.

3- Le corps physique et ses déséquilibres 

3-1 l’apparence du corps physique du rigide

Physique du rigide

Les individus ayant le masque du rigide, ont un corps droit et bien proportionné.

 

  • Une attitude générale très droite et rigide avec une mâchoire serrée et un cou raide.
  • Des fesses rondes.
  • Sa peau est claire.
  • Sa voix sera sèche et raide, et il va utiliser des termes comme : « toujours, jamais, très spécial, très bon, pas de problèmes, d’accord, sûrement, justement ».
  • Des yeux clairs avec un regard brillant remplie de vie.
  • Un corps avec des épaules droites dont la largeur est égale aux hanches.

3-2 son alimentation

La personne qui a la blessure de l’injustice sera porté par des aliments sucrés, salés et croustillants. Il surveillera son poids. S’il grossit, il se justifiera auprés de son entourage, car il n’aime pas perdre le contrôle.

3-3 les déséquilibres et maladies du rigide.

  • Il souffre de constipation et il est sujet aux hémorroïdes.
  • Problèmes de circulation sanguine.
  • Le rigide a souvent des torticolis, ou souffre de crampe.
  • Il est insomniaque.
  • Sujet aux maladies qui finissent par « ite » : tendinite, arthrite…
  • Diminution ou absence d’orgasme chez la femme et chez l’homme un problème d’éjaculation précoce voir d’impuissance.
  • Épuisement professionnel burn-out.

4- Les peurs du rigide

blessure de l'injustice
  • La froideur, et la peur d’être perçu comme étant insensible et rigide.
  • Prendre du poids.
  • D’être en lien avec ce qu’il ressent.
  • D’être jugé.
  • Peur de perdre le contrôle et de ne pas être parfait aux yeux des autres.

5- Travailler la blessure du rigide

  • S’accorder le droit de montrer ses émotions et sa sensibilité. 
  • Faire une activité artistique afin d’évacuer la tristesse, la colère ou la rancœur.
  • La personne doit continuer à exprimer son mal-être si celui-ci est fondé et elle doit éviter de refouler son insatisfaction.
  • Accepter de commettre des erreurs et d’être moins perfectionniste. 
  • Concéder que la vie n’est pas parfaite et qu’elle ne va pas forcément dans le sens de nos attentes.
  • Prendre du recul face à certaines situations.
  • Éviter toute forme de critique envers les autres.
  • Devenir réellement autonome et non rester dans une relation de dépendance affective.
  • S’accepter avec ses qualités et ses défauts.
  • Ne pas vouloir à tout prix attirer l’attention sur soi-même.

6- La blessure de l’Injustice selon Lise Bourdeau

« Nous avons tous la même mission en venant sur cette planète : celle de vivre des expériences jusqu’à ce que nous arrivions à les accepter et à nous aimer à travers elles.
Tant qu’une expérience est vécue dans la non acceptation, c’est-à-dire dans le jugement, dans la culpabilité, la peur, le rejet ou tout autre forme de non acceptation, l’humain s’attire les circonstances et les personnes qui lui font revivre cette expérience.
 »

Lise Bourbeau « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même. »

7- Quelles sont les autres blessures de l’Âme ?

Il se peut que vous ayez plusieures blessures. Afin de les découvrir et en connaître d’avantage sur elles, je vous invite à cliquer sur chaque lien.

error: Content is protected !!